vendredi 1 mai 2015

Zlatan visite Paris #7


Bien décidé à ne pas se laisser abattre par la suspension de trois matches qu’il a reçue à la suite de déclarations envers l’arbitrage, Zlatan a décidé de profiter de ses quelques jours « off » pour enfin visiter notre belle capitale. Derniers jours de suspension pour Zlatan qui a décidé de boucler la boucle en retournant là où on l’avait vu pour la première fois. Au pied de la Tour Eiffel, dans le 7ème arrondissement de Paris.


La Tour Eiffel a été imaginée par l’équipe d’architectes de l’entreprise Eiffel et Cie dans l’optique de l’Exposition universelle de 1889. Construite en fer puddlé, elle culmine à 324 mètres de haut et sert aujourd’hui de relais émetteur pour la radio et la télévision. Elle a été la plus haute construction du monde pendant 41 ans, jusqu’à l’inauguration du Chrysler Building à New York en 1930.
Ses trois étages sont accessibles au public, à ce titre, elle reste la deuxième plus haute plateforme d’Europe derrière la tour Ostankino à Moscou. Source d’inspiration, il existe plusieurs répliques de la Tour Eiffel ou des bâtiments s’en approchant, notamment à Lyon, à Tokyo, à Prague, à Las Vegas et à Hangzhou en Chine.

Zlatan : « C’est le seul truc à Paris qui es plus connu que Zlatan ! »

Il y a en revanche un secteur dans lequel la Tour Eiffel est en première position, c’est le nombre de visiteurs. Avec 7.1 millions de visiteurs en 2011, dont 75% de touristes étrangers, elle est le monument payant le plus visité au monde. Véritable symbole de la ville de Paris et dans une certaine mesure de la France, elle est également le monument préféré des français.
Cet attachement est souvent associé aux magnifiques illuminations qui subliment la tour chaque nuit. Depuis le passage à l’an 2000, un système d’ampoules flash permet à la tour de scintiller toutes les nuits à chaque heure pendant cinq minutes.

La Tour Eiffel est également régulièrement le théâtre d’exploits sportifs divers et variés, et pas forcément toujours autorisés. Saut à l’élastique, descente des marches à vélo, passage sous son arche en avion, et plus récemment la « Verticale de la Tour Eiffel ». Cette dernière, organisée depuis 2014, est une course d’escaliers chronométrée du parvis jusqu’au troisième étage (1 665 marches pour 279 m de montée). La victoire revient en 2015 au polonais Piotr Lobodzinski en 7 min 50 ! Respect.


Guillaume

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire