lundi 11 mai 2015

Si j’avais les ailes d’un ange, Je partirais pour… Québec !*


Pas besoin d’ailes, l’Envol québécois se charge de vous transporter de l’autre côté de l’Atlantique pour vous déposer directement à Montréal. Ce petit bar/restaurant, de la rue Lacepède du côté de la rue Mouffetard, rassemble tous les clichés que nous adorons sur nos cousins d’Amérique du Nord. Tombé dessus totalement par hasard un soir où je retrouvais des amis dans le quartier, je suis revenu, quelques semaines plus tard accompagné d’un camarade intéressé à l’idée de voyager le temps d’une soirée.


La décoration regroupe tout un tas de produits « made in Québec » avec des plaques d’immatriculation ‘Je me souviens’, des drapeaux, des récipients à sirop d’érable, des posters/cadres de paysages, du matériel de Coureur des bois et bien évidemment un chandail des Canadiens de Montréal !

Envolez-vous pour une soirée dépaysante et conviviale chez nos cousins d'Amérique.

Ouvert depuis « seulement 20 ans » ce bar est l’un des rares endroits dans Paris à vous proposer des bières provenant des micro-brasseries McAuslan et Dieu du ciel. De véritables références outre atlantique dont certaines sont aromatisées à la châtaigne ! On y trouve ainsi de la Saint Ambroise, de l’Aphrodisiaque, de la Rigor Mortis… Des bières rares en Europe mais aux goûts exceptionnel.
Côté nourriture, la carte est minimaliste. Seuls deux plats sont proposés à la carte. Il s’agit de la Tourtière, un pâté de viande garni de pomme de terre et de légumes et du Hambourgeois frites.

Nous sommes passés un samedi soir vers 21h et, curieusement, l’établissement était vide. Un peu à l’écart de l’effervescence de la rue Mouffetard, le bar propose tout de même un cadre dépaysant et quelques rares breuvages qui valent le détour. Visiblement pas inquiet, le patron nous rassure « Les gens arrivent plus tard, ici on va, on vient, c’est calme, c’est plein… Il n’y a aucune logique. » Effectivement autour de 22h la salle est pleine et l’ambiance est à la franche camaraderie. Ça rit de bon cœur, ça parle fort, on entend désormais à peine l’ami Robert Charlebois et son "Best of" qui passe en boucle depuis notre arrivée.


Guillaume

*Chanson de Robert Charlebois


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire