mardi 18 février 2014

Petit dîner gourmand au Bien décidé, restaurant parisien de Gérard Depardieu.

                 Il est assez fréquent de voir des acteurs, des chanteurs ou même des sportifs investir dans des plans de vignes, des bars ou des restaurants. Avec plus ou moins de réussite, ils prêtent leur nom et un peu de leur portefeuille dans des produits généralement de qualité moyenne à des prix relativement élevés. Après tout, le nom fait vendre, donc on peut se permettre de faire monter les prix... Qui de mieux placé que Gérard Depardieu, véritable épicurien, amateur de bonne cuisine et de bons vins, pour ouvrir un restaurant digne d’intérêt ? C’est rue du Cherche-Midi, dans le 6ème arrondissement que l’ami Gérard a ouvert le Bien décidé, un bistrot à son image : simple mais de qualité.


Le restaurant n’est pas très grand, il se limite à une pièce rectangulaire contenant une vingtaine de table. La décoration est simple et se compose de grandes glaces et quelques croûtes, étrangement décalées mais amusantes. Le mobilier est réduit au minimum, petites tables et chaises en bois, pas de nappes et des couverts très classiques. Mais en arrivant, une chose  attire l’attention. La très grande étagère qui couvre la totalité du mur droit de la pièce, contient les multiples bouteilles de vins à la carte de l’établissement. Celles-ci sont produites essentiellement à partir des vignes appartenant à l’acteur. On le sait grand amateur de vin, il le prouve encore par la présence massive de ses propres produits. Plus surprenant en revanche de voir son visage imprimé sur les étiquettes de certaines bouteilles. Probablement des gammes destinées au marché international. Le prix des bouteilles est assez élevé mais si vous voulez repartir avec l’une d’elle, vous la paierez 50% moins cher qu’à table.

Généreux et gourmand , le bien décidé est à l'image de son propriétaire : avec du caractère


Au fond de la salle, j’aperçois derrière le comptoir, non pas des bouteilles, mais une rôtissoire sur laquelle tournent quelques beaux poulets. « C’est la spécialité de la maison » me dit le serveur, « Ce soir c’est poulet fermier, hier c’était le cochon de lait et parfois on a du canard sauvage ». Le reste du menu, inscrit sur un tableau en ardoise, propose des plats traditionnels sans grande originalité, mais on sait que parfois la simplicité est l’apanage des grands… On y trouve donc le Poulet rôti, un tartare de bœuf, une Côte de bœuf (présentée avant cuisson aux personnes qui la commandent)…

Je me laisse tenter par le confit de canard accompagné, sur les conseils du serveur, d’un verre de Château de Tigné « Vieilles vignes ». Le plat est servi dans une assiette brûlante, copieusement garnie en légumes et petites pommes de terre. Le canard est excellent et parfaitement soutenu par ce savoureux vin d’Anjou. Je ne suis pas déçu. La vraie belle surprise, ce sont ces petits légumes. Carottes, courgettes, haricots verts, oignons confits et donc pommes de terre de l’Ile de Ré, les produits sont frais et cuits à la perfection dans le jus du canard et assaisonnés de quelques herbes. Simplement délicieux.  Et pour quelqu’un comme moi, qui n’aime généralement pas la verdure, c’est totalement inattendu. Mon dessert est le Délice à la poire, il s’agit d’une petite mousse à la vanille, garnie de morceaux de poire, posée sur coulis à la framboise. Cela porte bien son nom. On aurait aimé qu’il y en ait plus mais après le généreux confit cela n’aurait vraiment pas été raisonnable.

Avec un plat à 23€, un dessert à 9€ et un verre de vin à 6€, le Bien décidé reste dans la gamme de prix haute de la restauration de bistrot. Parfois la simplicité des plats nous fait douter de leur valeur réelle, mais quand la qualité est au rendez vous… Malgré les prix l’endroit reste très convivial et on se surprend à bavarder avec la table d’à coté. En partant je remarque que l’une des toiles évoquées plus haut représente ce brave Gégé qui nous salue bien, le regard franc et la clope au bec. Comme pour nous dire « Salut l’ami et à bientôt ! ».


Guillaume.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire