lundi 9 septembre 2013

Une cuisine « traditionnelle et bourgeoise » au Petit Marguery.

             La gastronomie française est connue et reconnue dans le monde, elle a même été consacrée à l’automne 2010 au patrimoine immatériel de l’humanité. Il est d’ailleurs intéressant d’observer qu’aucune recette en particulier n’a été distinguée mais bien l’ensemble du repas à la française. Au-delà de la haute gastronomie, inaccessible car bien trop onéreuse,  on trouve à Paris de nombreuses tables qui font la promotion de la cuisine traditionnelle française à des prix plutôt raisonnables. Le Petit Marguery est de celles là. A de nombreuses reprises j’avais entendu des amis ou collègues me parler de cette table et de la qualité des plats qui y étaient proposés. J’ai donc pris la décision d’y aller déjeuner un midi avec un ami.


L’enseigne Au Petit Marguery compte trois établissements. La « maison mère », installée depuis le début du 20ème siècle dans le quartier des gobelins, le Comptoir Marguery, cave à vin au décor chaleureux et original et enfin, plus récemment ouvert, Au Petit Marguery Rive Droite, avenue des Ternes.

La cuisine proposée dans ces restaurants se veut traditionnelle et bourgeoise. La fraîcheur des produits est une promesse faite par Pascal Mouret, le propriétaire, ce n’est donc pas surprenant de voir la carte renouvelée presque quotidiennement. Ce n'est pas un restaurant gastronomique mais on est clairement au dessus d'un établissement classique. Le cadre est assez simple, tout en sobriété, avec du bois et des teintes rouges. Les couverts sont, eux aussi, très basiques. On se demande même si le personnel ne s’est pas servi chez notre grand-mère pour les assiettes…

Gourmand et élégant, Au petit Marguery ravit nos papilles avec simplicité.


Tout ceci n’a que peu d’importance car nous sommes là pour manger. Trois menus nous sont proposés. Bonne conscience, Bistrot et Carte. Tous sont disponibles en deux ou trois plats mais seul le dernier peut être choisi le soir. Nous prenons le Menu Carte pour un Entrée/Plat/Dessert d’une valeur de 35€. Mon choix se porte en entrée sur la Poêlée de cuisses de grenouilles en persillade, excellente et très copieuse avec peut être un peu trop d’huile.  Comme plat j’ai pris l’Entrecôte de bœuf sauce béarnaise accompagnée de pommes sautées. 300g tout de même ! La cuisson est impeccable et on sent vite que le dessert sera mangé exclusivement par gourmandise.

Ce dernier est servi avec un petit et bienvenu délai dû à la préparation. Il s’agit d’un Coulant au caramel proposé avec une boule de glace à la poire. C’est un vrai délice même si l’assiette parait un peu grande pour le simple gâteau et son sorbet. Curieusement il s’agit du même service que pour les plats. Une assiette plus petite aurait donné plus de style au dessert.
Là encore la cuisson est parfaite, c’est croquant sur le dessus et fondant à l’intérieur. D’ailleurs plus je vais dans les restaurants, plus je me rends compte qu’au-delà de la qualité des produits c’est la cuisson qui fait la différence.

Bref, ce n’est pas ce détail de vaisselle qui changera mon sentiment sur l’excellent repas que nous avons passé. Proposant des plats traditionnels ainsi qu’un service irréprochable, le Petit Marguery est une table de qualité où les prix sont raisonnables. C’est un endroit idéal pour redécouvrir des mets classiques et simples qui font la valeur de la gastronomie française.

Guillaume

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire