mardi 27 novembre 2012

Une adresse pour les mélomanes parisiens : le caveau des oubliettes.


Le Caveau des oubliettes est un club de jazz atypique du 5ème arrondissement de Paris. Ce quartier a une relation particulière avec la musique, en souvenir des grands jazzmen qui y avaient élu domicile entre les deux guères
On trouve dans notre capitale plusieurs clubs de Jazz connu de tous les amateurs du genre à travers le monde. Au même titre que le Blue Note ou le Cotton Club à New York, le Duc des Lombards, le Petit journal ou encore le Caveau de la Huchette sont des lieux à fréquenter.
Le Caveau des oubliettes est de ceux là, un lieu qui nous transporte dans le Paris des années folles. Cette authenticité est unique sur Paris : on est bien loin du Duc des Lombard et de ses fauteuils en velours violet ! Au Caveau, la star c’est la musique et rien d’autre.


La porte de la cave s’ouvre à 22h, vous devrez passer devant une guillotine de 1792 et descendre un escalier dangereux pour les personnes mesurant plus d’1m75. En bas, pas de belle baie vitrée ou de fauteuils confortables, vous disposerez de deux espaces : à votre droite la scène et quelques tabourets rustiques, à votre gauche le bar et quelques futs faisant office de sièges.

En fin de soirée, n'importe qui peut prendre son instrument et monter sur scène pour un Jam !


Le weekend, arrivez tôt, sinon vous aurez du mal à trouver une place dans les salles. Je me souviens d’un soir où j’ai eu de grandes difficultés à arriver même jusqu’en bas de l’escalier… Si les salles sont pleines, vous pourrez tout de même suivre le concert sur l’écran du bar de la Guillotine.
Si vous avez la chance d’obtenir un siège, on vous demandera de consommer, et oui, l’entrée est libre mais la conso est obligatoire, et les prix vous rappellent que vous n’êtes pas là que pour boire un coup. 7.5€ le demi, oui vous avez bien lu et ce n’est que le demi, la pinte, elle est à 11€. Si au moment de payer on tire un peu la langue, cela passe un peu mieux une fois que le concert a commencé.

Dès 22h30 les musiciens arrivent. Rapidement il fait chaud, l’humidité est palpable. Le Jazz à l’ancienne, sans climatisation et sans réel confort. L’énorme ventilateur permet tout de même de respirer. Il reste cependant bien dérisoire les jours de grosse affluence. A noter un écran en face du bar qui permet de suivre le concert depuis la seconde salle.
  
Trois sets d’environ 45 minutes entrecoupés de pauses de 15 minutes sont proposés. C’est l’usage dans ce genre de club. Tous les styles y passent, Jazz chanté, joué, du trio au sextet, manouche, fusion, soul/funk, blues… Du dimanche au jeudi, les sessions sont réservées à des musiciens réguliers, en revanche les vendredi et samedi des concerts sont organisés.
L’acoustique est excellente, le son n’est jamais trop fort et toujours de qualité. On sent que les musiciens prennent du plaisir à y jouer, d’ailleurs si le cœur vous en dit vous pourrez vous joindre à eux pour une petite Jam session.


Guillaume

1 commentaire:

  1. Nous sommes toujours à la recherche d'un coin jazz sympa sur Paris, mais difficile de tomber sur un bon juste au hasard. Merci pour ce tuyau et les conseils qui vont avec!
    Elo

    RépondreSupprimer