jeudi 13 octobre 2016

Le Bluebird déploie ses ailes, entre originalité et tradition du cocktail chic parisien.


Le Dirty Dick, le Kremlin, le Rock’n Roll Circus ou encore le U.F.O sont des bars très différents les uns des autres. Ils ont pourtant comme point commun d’appartenir au même groupe : Liquid Corp. Le Bluebird, nouvelle tête d’affiche chic de cette belle lignée d’établissements, vient d’ouvrir ses portes dans le 11ème arrondissement de Paris. Ce nouveau bar à cocktails a pour originalité d’être spécialisé dans le Gin, mais il propose surtout une très belle carte de créations mêlant subtilement originalité et tradition.


Le Bluebird arrive sur le marché à point nommé puisque de nombreux magazines ont consacré le Gin comme l’alcool de l’année. Et en matière de Gin, l’équipe du bar a mis le paquet avec pas moins de 30 références proposées en spiritueux et six cocktails dédiés. La carte est complétée par une dizaine de créations, vendus autour de 10€, ainsi que par une très belle sélection d’autres spiritueux, qui ferait pâlir n’importe quel établissement spécialisé en whisky ou en rhum.
 
A tout seigneur tout honneur, le premier cocktail auquel j’ai gouté, le Cobber Club, est à base d’un Gin infusé au cacao selon la méthode « Fatwash », de sirop de framboise maison et de blanc d’œuf. Si de forts arômes de chocolat se dégagent de cette boisson, l’acidité de la framboise prend ensuite le relai pour nous raviver délicieusement les papilles.

Le deuxième est une création plus légère, idéale pour un apéritif ou si on souhaite tranquillement progresser dans la dégustation : l’Autumn Cup. Il s’agit d’un long drink, composé de 30&40, une liqueur normande à base de Calva, de pommeau et d’une petite touche de rhum que nous avions découvert au dernier France Quintessence, d’une liqueur italienne appelée quaglia, de ginger ale et d’un bitter. Très frais, il est également très aromatique et très agréable à boire ; la dernière gorgée en appelle irrémédiablement une suivante…

Ces belles découvertes gustatives sont élégamment entourées par un cadre de grande qualité. L’équipe du bar a souhaité instaurer une ambiance d’inspiration californienne des 50’s. Les couleurs sont douces et reposantes et un bel aquarium sépare astucieusement la salle fumeur du reste du bar. Le seul reproche que je ferai concerne l’agencement du Bluebird. Il n’y a, en effet qu’une seule table entourée de fauteuils et d’une banquette. Le reste se fait au comptoir ou bien le long du mur. Dommage d’avoir donné priorité au fumoir qui aurait joliment agrandi le bar. Je ne resterai cependant pas sur cette impression et recommande chaleureusement cet endroit qui fait désormais partie des excellents bars à cocktails parisiens.


Guillaume




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire