mardi 12 juillet 2016

Prescription cocktail club, petit frère Rive-Gauchiste de l’Expérimental


Depuis 2007 et l’avènement de l’Experimental Cocktail Club, une sorte de microcosme s’est créé autour des bars à cocktails parisiens. Dans ce petit univers, tout le monde se connait et s’apprécie plus ou moins. C’est d’autant plus vrai que certains établissements possèdent le même actionnariat. Par exemple, le Prescription Cocktail Club est le « petit frère » de l’ECC sur la rive gauche parisienne, dans le 6ème arrondissement. Appartenant à la même équipe, le bar propose un concept quasiment similaire à celui de son ainé.

Comme on ne change pas une recette qui fonctionne, l’équipe de l’Experimental a reproduit les caractéristiques qui ont fait son succès dans le quartier de Montorgueil. On retrouve au Prescription le même état d’esprit de vieux bar à l’américaine avec des banquettes confortables, du mobilier en bois et des barmen en bretelles et vieille casquette L’ambiance est également la même avec des lumières tamisées et une musique mélangeant des sons old school, hip hop et world, parfois un peu forte pour discuter tranquillement. Toutefois, la configuration, sur deux niveaux avec une grande salle à l’étage, suffit à différencier les deux établissements.

La principale différence réside logiquement dans la carte des consommations. La direction a, en effet, pris soin d’élaborer une carte inédite afin de se démarquer de la manière la plus importante, le contenu des boissons mélangées. D’ailleurs cette carte a un inconvénient majeur : elle est assez difficile à lire. La faible luminosité, la taille et la typographie rendent la lecture compliquée. Le barman nous révèlera son astuce : « C’est fait exprès, ça oblige le client à nous solliciter pour choisir au mieux son cocktail. » De toute manière, il y a un très grand nombre d’ingrédient que l’on ne connait pas…

Je me laisse tenter après une longue et assez chaotique réflexion par le Cheeky Tiki constitué de Rhum Gosling, d’Absinthe, de Bitter jamaïcain, de Sirop de cacao maison, de Citron vert pressé et d’Ananas. Vendu 14 euros, il est assez costaud avec une pointe d’amertume pas franchement agréable, mais le palais s’adapte. Après quelques gorgées et la fonte des glaçons ça devient très supportable. J’ai trouvé l’ambiance globalement moins agréable que celle de l’ECC, donc à moins de vivre sur la Rive gauche, et encore, je ne suis pas spécialement convaincu pour ce Prescription Cocktail Club.

Guillaume

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire