samedi 20 février 2016

Le Coq, fier représentant des cocktails français à Paris.


Habitué des événements parisiens d’envergure autour des cocktails comme la Paris Cocktail Week, le Coq est l’un de ces bars à cocktails parisiens qui ont ce truc en plus. Installé depuis la fin de l’année 2012 entre Château d’eau et République, il vous offre tous les ingrédients pour passer une excellente soirée. Cela faisait un peu moins d’un an que j’avais entendu parler du Coq lorsque j’ai franchi la porte de l’établissement pour la première fois.


Le cadre est assez original sans être pour autant détonnant. La décoration est un mélange de rétro chic rappelant les années 60 et de recyclage brut. Les banquettes centrales n’ont pas de dossier, si bien que l’on peut tranquillement s’installer en nombre ou encore rapidement faire connaissance avec ses voisins. Je ne suis personnellement pas trop fan de ce genre de décoration mais ça a au moins le mérite de prendre parti et de se démarquer.

©Le Coq
A ses débuts, le bar avait vocation à faire la promotion des vieux alcools français, et de les présenter dans des cocktails originaux. C’est toujours le cas mais le concept a désormais été largement développé par des établissements comme le Syndicat et surtout l’excellent A la française. Peu importe, il y a de la place pour tout le monde, a fortiori lorsqu’on est créatif.

©Le Coq
De créativité, l’équipe n’en manque pas. La carte propose une dizaine de créations vendues entre 11 et 13€. Mon cocktail, le French Cognac 75 est une petite bombe de fraîcheur à base de Cognac, de Champagne, de liqueur de pêche et de zeste d’orange. Légèrement acidulé, il est servi en flûte, ce n’est pas dénué de style. Au terme de notre dégustation, le barman vient à notre table pour avoir notre avis sur nos cocktails et nous propose de donner des suggestions pour les améliorer. C’est inattendu mais appréciable d’avoir l’occasion de réfléchir sur la composition d’une boisson avec la personne qui l’a préparé.

Assez calme en semaine, le Coq a fier allure avec ses lumières tamisées et sa playlist éclectique. On imagine aisément l’endroit copieusement garni en fin de semaine, mais pour l’heure c’est un endroit que l’on apprécie en petit comité.

Guillaume


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire