mercredi 24 février 2016

La Trottinette, cuisine sicilienne simple et authentique.


Je vous ai parlé à différentes reprises de l’émergence des tables régionales sur le blog. A l’occasion de mon anniversaire, j’ai eu l’opportunité de découvrir La Trottinette. Comme son nom ne l’indique pas, la Trottinette est un établissement sicilien. Située dans le 11ème, dans la discrète rue de la Fontaine au Roi, la Trottinette met à votre disposition deux endroits pour renouer avec la culture de la célèbre ile du sud de l’Italie. D’abord un concept cave/épicerie, puis, de l’autre côté de la rue, un petit restaurant traditionnel, que nous avons testé avec le plus grand plaisir.

La première chose qui frappe, lorsque l’on réserve, est la consigne de ne pas arriver en retard. Mauro Muccio, le gérant et serveur du restaurant nous accueille et nous apporte les cartes des vins. Nous sommes les derniers arrivés, il peut donc se lancer dans la déclamation du déroulement de notre repas. « Le menu est unique, nous vous servirons une planche d’Antipasti, puis un plat de pâtes fraîche que le chef vient de fabriquer, et enfin un dessert. Vous pourrez choisir la sauce qui accompagnera vos pâtes puis un dessert parmi notre sélection du moment. » La Trottinette est un restaurant sicilien végétarien dans lequel tous les produits sont frais et faits maison et où les pâtes, sans œufs, sont fabriquées dans l’heure précédent le repas des clients. D’où l’intérêt de ne pas arriver trop tard…

L’Antipasti est excellent ! Malgré ma réticence habituelle à consommer des légumes seuls, je me laisse conquérir par l’aubergine de Sicile sans pépins, les courgettes, la Mozzarella fumée à la paille importée malgré les restrictions de l’Union Européenne, des champignons, le potiron confit aux oignons rouges et la petite Caponata. L’huile d’olive accorde parfaitement le tout et le pain, d’une qualité rare, fait merveille.

Pour le plat principal j’ai opté pour le classique Pesto de pistache. Si la recette est plutôt basique, la réalisation n’en est pas moins bonne. La fraîcheur des pâtes et la puissance des pistaches viennent ajouter un plus indéniable au plat.

Parmi les quelques desserts proposés, je me suis laissé tenter par la Pana cotta Compotée de citron et zestes. La crème est faite à partir d’Agar-agar, et bien qu’un peu granuleuse, elle reste très douce. Elle s’entend d’ailleurs comme larrons en foire avec la compotée de citron qui vient apporter puissance et acidité. L’équilibre est parfait, c’est sans hésitation la meilleure pana cotta que j’ai eu l’occasion de manger !

Mauro vient nous parler en fin de repas. « Vous ne trouverez jamais de sel, de poivre, d’huile, ou même de parmesan sur nos tables. C’est simplement pour éviter que le goût du plat soit dénaturé par un ajout automatique. En revanche si un client après avoir goûté demande du sel, du poivre ou même de l’huile, on lui apporte bien volontiers. » Avec son menu à 28€ et des plats qui changent en fonction de la saison et de l’humeur du chef, la Trottinette est une table sicilienne à connaître absolument.

Guillaume


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire