vendredi 27 novembre 2015

Le Rock’n Roll Circus, lieu de vie et bar d’inspiration.

©Rock’nRollCircus
Dans le quartier de Pigalle, on trouve beaucoup d’établissements très différents. Il y a des bars branchés, des restaurants pour les touristes, et les fameux bars à hôtesses ou autres salons de « massages » pour les (a)mateurs du genre. On y trouve également des établissements beaucoup plus simples, généralement dans les petites rues annexes, où se regroupent les habitants du quartier pour parler de tout, de rien, de la vie… Au Rock’n Roll Circus, on fait clairement partie de cette dernière catégorie.


J’ai découvert ce bar de la rue André Antoine, il y a quatre ans, après un repas dans ce quartier très vivant du 18ème, nous avions alors été attirés par les néons de la rue et l’enseigne rouge représentant un squelette coiffé d’un chapeau haute forme. Littéralement entouré de bars à hôtesses, nous avions gardé un souvenir amusant de la situation de ce bar pas glauque pour autant.

©Ericolibri
J’avais aussi, et surtout, passé un excellent moment au Rock’n Roll Circus. La déco est assez sobre avec des pochettes de vieux vinyles de Rock accrochés aux murs et des photos célèbres du Rock’n Roll Circus de 1968, mythique et seul concert commun des Beatles et des Rolling Stones. L’ambiance est assurée par une bande son imparable et des DJ sets à partir de 22/23h. Lors de notre dernier passage, en septembre 2015, les RagDolls, deux DJettes Rockabillies, ont envoyé quelques pépites bien senties.

Côté conso, c’est assez classique et pas cher du tout. En plus des cocktails habituels et des quelques créations, le bar propose trois bières à la pression dont deux excellentes : la Triple Karmeliet et surtout la Delirium Nocturium, une brune forte qui se boit très (trop) facilement. Qu’il y ait du monde ou pas, ça se passe toujours très bien au Rock’n Roll Circus. L’équipe, très sympathique vous accueille constamment avec le sourire et privilégie le fun et le bien être au business. Ça fait du bien !


Guillaume

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire