lundi 25 mai 2015

Au Ballon, c’est comme au stade mais en plein Paris.


Le Ballon c’est l’histoire d’un gérant de bar qui s’est vu imposer de changer de style d’établissement sous peine de se voir sanctionner de fortes amendes pour nuisances envers le voisinage. En effet, le bar l’Inconnu était un endroit branché très fréquenté et généralement ouvert toute la nuit. L’équipe du bar a donc décidé de changer son fusil d’épaule et de mettre en avant son autre passion : le football. Installé sur les cendres de l’Inconnu, le ballon a pris son envol il y a un an en dans le 10ème arrondissement, juste au-dessus des grands boulevards.


Ouvert quelques semaines avant la Coupe du Monde 2014, l’établissement se démarque des lieux habituels où l’on se réunit pour voir des matches de foot. Très sobre, la décoration est faite de grosses pierres et de bois. Seuls le baby-foot, quelques revues spécialisées et un immense poster du Roi Pelé (dédicacé s’il vous plait) rappellent l’univers auquel appartient le bar. Les trois téléviseurs de la salle passent des matches de foot mais contrairement aux pubs de type anglo-saxon ce n’est pas systématique. « On ne passe que les gros matches ou lorsqu’un client nous le demande. »

Vous voulez voir les grands matches sans vous acquitter des abonnements télé ? Foncez au Ballon !

Vous l’aurez compris, en dehors des grandes compétitions, le bar ne vit pas qu’au rythme du football. Cependant, lorsque les choses sérieuses commencent, les jours de grosses affiches, c’est totalement différent. « Quand il y a du monde on ouvre le sous-sol, ça crée une ambiance géniale. » Le sous-sol, c’est l’antre du supporter ! Une pelouse synthétique et des gradins donnent l’impression d’être dans les tribunes d’un stade. Décorée de maillots, écharpes et autres drapeau à la gloire du PSG, la salle permet de voir les matches projetés au mur dans des conditions exceptionnelles.

Plus qu’un bar, le Ballon FC est aussi un concept. Un bar pour les réunir tous. Tous, ce sont les amateurs de football parisiens. Ceux qui ne se contentent pas de regarder les matches à la télévision. Ceux qui vivent le football comme une passion et tant pis si ça ne plait pas aux bourgeois. Pour bien faire, le bar a créé sa propre ligue de football, la LBLF. Huit équipes, parmi lesquelles on retrouve l’Atletico Paris, les Paname Patriots ou encore les Paris 75ers, s’affrontent en un mini championnat dans des endroits insolites comme le Palais de Tokyo à Paris. Et après chaque match, tout le monde se retrouve au ballon pour s’en jeter un petit.
  

Guillaume

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire