mercredi 8 avril 2015

Chez Odette : une pâtisserie « trop chou » dans le quartier latin.

                          Chou par ci, chou par là, chou partout ! C'est le dessert régressif du moment. Par sa taille et sa conception, il comble les appétits d'oiseaux au tea time, et les épicuriens par leur générosité et la diversité de leurs ganaches. Car, à présent, on ne se contente plus de la garniture à la vanille, qui fait déjà « chou blanc » dans les mariages ! Après Popelini, c’est le salon de thé Chez Odette, placé au cœur du quartier latin dans le 5ème arrondissement, qui a attiré notre attention.


Chez Odette, on oscille doucement entre l'engouement pour le chou avec sa déclinaison de parfums, et une sobriété du produit. Il en va de même pour le cadre, une minuscule boutique, écrin noir et blanc, qui déborde sur le trottoir et où l'on peut déguster ses choux sur de petits sièges rétro. Oui, le rétro est de mise, à la fois dans le design épuré des pâtisseries, du package noir et or (de la boîte aux délicates petites serviettes) et de la petite musique qui accompagne l'heure du goûter.

Chanson française ou swing d'après guerre, on est immergé dans une petite bulle so charming. Odette en joue beaucoup pour attirer les parisiens en quête de gourmandise chic, et les touristes friands d'art de vivre à la française. Qu'importe, nous avons passé un moment ravissant sur ce trottoir où nous faisons face aux Trois Baudets, fameux cabaret de chansonnier, à un petit bout de Notre Dame de Paris et à l’église Saint Julien le Pauvre. Nous sommes dans la sublime rue Galande où se côtoient, librairies et boutiques d'artisans. Le genre d'endroits que j'affectionne particulièrement, et qui aurait pu trouver une place de choix dans Midnight in Paris de Woody Allen. On pourrait s'attendre à voir Gil et Gabrielle s'asseoir à nos côtés et parler de jazz, notamment de la programmation du soir au Caveau des Oubliettes qui se tient à quelques pas de là.

Moins de 10 euros les 6 choux à emporter... Laissez-vous tenter et foncez sur les bords de seine pour les déguster !


Quant aux choux, peu de surprises, mais une vraie satisfaction de retrouver des pâtisseries de qualité, dans une vitrine soignée, géométrique, et homogène : des choux, des choux, et seulement des choux ! Les parfums – café, thé vert, citron, fruits rouges, caramels au beurre salé... en passant par les classiques vanille et chocolat – sont exécutés finement, comme la pâte à chou et le craquelin qui la surmonte. Comble du style, en plus des classiques boissons fraiches et autres infusions, vous pourrez déguster vos choux une coupe de Ruinard à la main. So charming on vous dit.
Contrairement aux choux de Popelini, plus gros et aux ganaches extravagantes, les délices d'Odette me comblent par une simplicité d'aspect et un remplissage généreux de crème parfumée. C'est beau et bon, et cela constitue la pause sucrée idéale, en toute saison, au détour d'une ballade ou en sortant de cours ou du bureau, et l'on bénéficie d'un emplacement au charme incontestable.

Pour des prix équivalents à la plupart des boutiques de choux parisiennes (environ 11 euros les 6 choux sur place) avec une réduction si on les prend à emporter (moins de 10 euros) - un très bon point, si l'on veut les déguster près de la Seine! - on en a pour son argent. On regrette un peu la petitesse de la boutique, qui possède pourtant un étage, ouvert lors des saisons froides. Après tout, ce genre de mini-boutiques, comme les stands des bouquinistes le long des bords de Seine, a son identité propre, emprunte de désuétude, et fait partie de l'imaginaire collectif lié à la Capitale. So charming, so parisian !


Margot


1 commentaire:

  1. Une nouvelle boutique a ouvert dans le 2ème arrondissement, rue Montorgueil.

    RépondreSupprimer