lundi 9 mars 2015

Promenade dominicale au Jardin du Luxembourg.


Comme toutes les grandes villes du monde, Paris a besoin d’espaces verts pour permettre à ses habitants de respirer un peu. Le Baron Haussmann ayant décidé de créer des bois aux extrémités ouest et est de la ville, ce sont les jardins qui constituent les poumons de notre cité. En tant qu’ancien étudiant de l’Université Panthéon-Sorbonne, j’ai passé beaucoup de temps dans le quartier du Panthéon et plus précisément au Jardin du Luxembourg.  Situé dans le 6ème arrondissement entre le quartier de l’Odéon, le Panthéon et Port Royal, ce jardin de 23 hectares, reste de loin mon préféré dans la capitale.


Appartenant désormais au domaine du Sénat, le Jardin du Luxembourg est un jardin privé ouvert au public. Sa création remonte à 1622 sur demande de Marie de Médicis. Elle souhaitait agrémenter le Palais du Luxembourg pour ses escapades en dehors du Louvre. Amoureuse du style florentin, la régente a insisté pour que son nouveau jardin ressemble à celui du Palazzo Pitti, le Jardin de Boboli. A sa mort de nombreux changements de propriétaires ont eu lieu. Cela a entrainé quelques transformations et agrandissements avant d’aboutir à sa forme actuelle après la libération de Paris en 1945.

Un lieu de vie, d'amusement et de culture pour les petits et les grands.


Le Luxembourg est divisé en trois parties. Un jardin « à la française » fait face au Palais et est entouré de deux jardins  « à l’anglaise ». Le premier est garni d’un plan d’eau, de parterres de fleurs et de grandes allées permettant de profiter du soleil tandis que les deux autres sont composés d’arbres majestueux et de petits chemins qui permettent de flâner tout en appréciant un peu d’ombre.
Au-delà de ce superbe agencement, le jardin est également renommé par le grand nombre de statues qu’il contient. Parmi ces 106 sculptures on trouve notamment une version réduite en bronze  de la Statue de la Liberté, des figures mythologiques, des animaux et quelques personnages illustres comme Beethoven, Flaubert, Baudelaire, Mendès-France ou Frédéric Chopin.

La plupart du temps on y vient pour se promener, bronzer ou réviser mais de nombreuses activités sont praticables. On raconte qu’à l’époque, le petit Louis XIII y a découvert les joies de la chasse au marcassin.  Aujourd’hui bien sûr on peut y faire son jogging mais il y a également des cours de tennis, des terrains de basket, de pétanque, certains se réunissent pour pratiquer des arts martiaux et il y a même des tables d’échec... Les enfants ne sont pas en reste, bien au contraire, puisque plusieurs aires de jeu sont à leur disposition. Un parcours en poney ainsi que la location de modèles réduits de voiliers pour le plan d’eau sont des vrais plus. On y vient enfin pour se cultiver, car en plus des nombreuses statues, le kiosque à musique permet de fréquents concerts et le musée du Luxembourg accueille régulièrement des expositions très intéressantes.

Véritable lieu de vie parisien, ce vestige de la rayonnante monarchie française est surtout un endroit où il fait bon se détendre le weekend, pendant une pause déjeuner ou entre deux cours. Un endroit où le temps s’arrête, un endroit où l’on se sent bien. Bref, un endroit où il faut aller.


Guillaume



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire