mardi 20 janvier 2015

Les Saintes Chéries, des boutiques pour toutes les filles.

©SaintesChéries
Une « boutique de fille », c’est ainsi que Marjorie Coste, l’heureuse propriétaire, décrit ses deux boutiques Les Saintes Chéries, nichées dans le 10ème arrondissement de Paris. Alors vous vous demandez sans doute pourquoi j’écris un article sur le sujet, d’autant plus qu’il ne s’agit ni d’un bar, ni d’un restaurant et pas non plus d’une exposition. Et bien c’est d’abord parce que j’accorde beaucoup d’importance à mon lectorat féminin…. Et oui ! Et surtout parce que j’aime le challenge que constitue l’exercice d’écrire sur un lieu qui, a priori, ne m’est absolument pas destiné. Surfant sur le succès de sa première boutique ouverte en 2010 près du Marché Saint-Martin, Marjorie, a décidé de continuer son développement dans le quartier. Elle nous a ainsi invités, le 14 janvier dernier, à la soirée d’inauguration de sa boutique de la rue du Château d’eau.


©SaintesChéries
Ces concepts store aux allures de caverne d’Ali Baba sont donc exclusivement orientés sur le marché féminin. « Je voulais que ce soit une vraie boutique de filles… Pour toutes les filles, de la toute petite à l’adulte. Un oasis où toutes puissent se faire plaisir quel que soient leur âge et leur budget. » Il est vrai qu’à bien observer ce qui est proposé dans la boutique, on se rend compte que l'on y trouve de tout : de la petite déco, des accessoires, de la maroquinerie, des bijoux, des loisirs créatifs pour les enfants, de la vaisselle, des foulards… à tous les prix !

©SaintesChéries
Cette diversité est possible grâce aux contacts permanents qu’elle a établi avec différents artisans et créateurs. « Une grande partie de mon travail consiste à aller dans les salons d’artisanat et de création en France et à l’étranger pour y dénicher les produits que je pense pouvoir vendre dans mes boutiques. Le point commun entre tous ces objets hétéroclites c’est que j’aimerais tous les avoir chez moi ou sur moi ! »

©SaintesChéries
Lors de cette inauguration je retrouve Paulo. Souvenez-vous, il s’agit du sympathique propriétaire des restaurants Hutch, House of Hot Dogs dont je vous avais parlé il y a un an et demi ! Le monde est définitivement très petit, surtout lorsque l’on reste dans le 10ème… En fait, il se trouve que Paulo est le compagnon de Marjorie. Au-delà de cette amusante coïncidence, je me rends compte que de nombreuses personnes du quartier sont venues saluer l’ouverture de cette nouvelle boutique. Si le choix du 10ème arrondissement pour l’établissement de la seconde « Sainte Chéries » est essentiellement dû au fait que c’est là qu’elle vit, Marjorie me confie que c’est un quartier idéal pour ce genre de boutique. « Ici il y a une vraie vie de village avec le marché, les terrasses : le matin, les habitants descendent boire un café juste à côté, ils font leurs courses chez les nombreux commerçants de proximité, les enfants jouent sur la place. C’est la campagne à 200 m de République ! »

Il faut admettre qu’il règne une bonne humeur dans ce cadre un brin rétro. Pour une raison que j’aurais du mal à expliquer, j’irais même jusqu’à dire qu’on se sent bien dans cette petite boutique. Imaginez Mesdemoiselles, Mesdames ce que vous vous pourriez y ressentir lorsque vous serez sur place !


Guillaume



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire