mercredi 28 janvier 2015

Le Lone Palm, un Tiki chic et racé.

©LonePalm
Le Lone Palm serait il en passe d’éclipser son alter ego du 11eme, le Tiki Lounge ? Depuis quelques mois les magazines de sorties parisiennes se pâment devant ce petit bar à cocktails de Bastille, géré par une partie de l’équipe du Tiki Lounge, que les lecteurs de Parisian Walkways connaissent bien. Nouvelle ambiance, nouvelles créations, mais toujours cette légère brise de vacances qui s’échappe du bar. Si Hawaï vous semble trop loin, arrêtez-vous à Miami, ou rue Keller, c’est selon.


Il est assez compliqué d’y venir fêter un anniversaire en grande pompe ou un pot de départ entre collègues. Le cadre et l’esprit du lieu s’y prêtent assez peu car le Lone Palm semble un îlot solitaire, un coffret de bois, de skaï et de moquette sombres où l’on vient se lover plutôt que bambocher à grand bruit (ou seulement à une heure avancée, quand les corps se rapprochent ingénument sans avoir peur de se toucher). Contrairement au Tiki, sanctuaire pop au décor chargé et joyeux, le Palm joue la sobriété, l’élégance.

Fort de son cadre Tiki chic, le Lone Palm nous séduit aussi par ses cocktails.


©LiviaSaavedra
Les mosaïques bleues et céladon irradient la pièce unique du bar de leur lumière marine, et il semble que nous sirotons nos cocktails au fond d’une piscine vide où l’on aurait organisé une petite sauterie nocturne. So glam. On est venu, et revenu au Tiki pour la musique chaloupée et rock s’échappant du tourne-disque. A Bastille, ça se dandine sévère aussi : rock-a-billy, rock-n-roll, punk rock, blues, soul… Quelle sensualité. Le bar en lui-même est un cocktail velouté et piquant, où tous les ingrédients sont en harmonie.

©LonePalm
Et le contenu du verre ? A l’égal du contenant qu’est le Lone Palm, le breuvage est racé. Pas trop fort, et très raffiné, on est loin du  mojito de base, et les créations originales renouvellent notre imaginaire gustatif. Le cocktail éponyme du bar, le Lone Palm donc, à base de citron vert et de ginger beer, a allumé en moi une véritable passion pour le gingembre, et fort heureusement, j’étais en galante compagnie. J’ai passé, grâce au Lone Palm, une agréable fin de soirée.

Le prix est correct, quoiqu’un peu cher si on arrive trop tard, mais le cadre, la qualité des boissons et le service le valent bien. Si vous invitez quelqu’un à dîner, le Lone Palm est le lieu idéal pour un before de charme… Ou un after s’il n’est pas trop tard !

Margot

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire