mardi 9 décembre 2014

Un Bellini au Belmont.

Le blogueur est de temps en temps sollicité par des personnes souhaitant faire la promotion d’un évènement ou d’un lieu. Parfois ce sont simplement des amis qui me proposent de découvrir des endroits dignes d’intérêt. L’heureux veinard que je suis possède parmi ses proches un camarade précieux qui m’invite régulièrement à tester des endroits de grande qualité tels que le bar de l’Hôtel Belmont. Cet établissement 4 étoiles, haut lieu du luxe parisien, est situé rue de Bassano à deux pas des Champs Elysées.


Le Belmont a été imaginé par le créateur Alexandre Danan et symbolise l’Art de vivre à la française. Rénové en 2013, cet immeuble haussmannien au décor pierres de taille et bois précieux, constitue un véritable havre de paix révélant « l’âme poétique de la ville lumière », comme le barman aime à le dire. En pénétrant dans le bar de l’hôtel on est saisi par la chaleur du lieu. Couleurs et matières chaudes, sobrement éclairées, en font un cadre très chic, du standing d’un hôtel 4 étoiles. La salle, de taille moyenne, est composée d’une imposante banquette « double sens » placée au centre de la pièce et de quelques fauteuils très confortables confectionnés en cuir et velours.

Une fois installés, le barman s’approche et nous propose son cocktail du jour, un Bellini. Il s’agit d’un cocktail à base de Champagne, de Prosecco et de pêches blanches originaire de Venise. Notre boisson sera accompagnée de foie gras et de petits toasts. Les clients de l’hôtel, des cadres de passage et des touristes fortunés, arrivent peu à peu au bar, et un duo de musiciens guitare/contrebasse s’installe discrètement à nos côté pour nous accompagner dans la torpeur de la fin de journée. C’est un doux mélange de standards de jazz et de pop music qui caresse nos oreilles.

Le cocktail est excellent, sa fraîcheur est très appréciable après une chaude journée. Le foie gras est fondant, il est soutenu par une petite confiture de figue qui met astucieusement son goût en valeur.
Nous sommes dans un bar d’hôtel, il n’y a donc pas de menu. Il m’est ainsi impossible de consulter les prix proposés. Etant invité, je n’en saurai pas plus sur la valeur de la prestation qui m’est proposée. Cependant, la qualité de l’établissement m’amène à penser que les cocktails sont vendus entre 15 et 20 euros. Très différents des bars et pubs dans lesquelles je me rends habituellement, les bars d’hôtel ont ce supplément d’âme qui enveloppe les soirées de douceur et d’élégance.


Guillaume

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire