mardi 7 octobre 2014

Présentation de la nouvelle gamme de bières aux Corcoran’s : la O’Haras.

©Sebastian Mittermeier
C’est un euphémisme de dire que le marché des chaines de pubs anglo-saxons à Paris est concurrentiel… Lancés en 1998, les établissements Corcoran’s proposent ce qu’il se fait de mieux en la matière. Des bars agréables et conviviaux, des emplacements imparables, et bien sur des produits de qualité sont soumis à l’exigeante clientèle parisienne. C’est justement pour entretenir cette qualité qu’un partenariat a été mis en place cette année avec la Carlow Brewing Company. L’objectif est d’abreuver les consommateurs français de bières artisanales irlandaises. La semaine dernière se tenait, dans le dernier né des Corcoran’s au sommet de la Butte Montmartre, la soirée de présentation des bières O’Haras. C’est désormais la seule marque que vous pourrez boire à la pression dans ces pubs.  


Habitué du Corcoran’s des Grands Boulevards, j’apprécie tout particulièrement le cadre de l’établissement, et surtout le coût très correct des consommations pendant l’Happy hour. Il faut dire que la pinte de bière, à 5€ jusqu’à 21h, est très accessible, surtout qu’il s’agit de bière anglo-saxonne de qualité. Avec ce nouveau partenariat, le niveau est encore relevé d’un cran. En effet, une palette complète et cohérente qui est maintenant proposée.

©Sebastian Mittermeier
La brasserie O’Hara est située au cœur de l’Irlande, elle a été fondée en 1996 et a su rester indépendante et artisanale. Installée à Carlow, dans la région agricole de la vallée du Barrow, elle se trouve au milieu des plantations de malt et de houblon qui font la fierté des amateurs irlandais. La gamme O’Haras se décline en sept bières uniques allant de la blonde à la stout en passant par différents niveau de houblonnage. Cette soirée de présentation me permet ainsi de me faire une idée précise des différentes bières qui arrivent petit à petit dans les Corcoran’s parisiens.

Alors évidemment, lorsque l’on goûte, on ne boit pas en grande quantité. J’ai donc l’air d’un petit joueur avec mon demi à la main, mais c’est un sacrifice nécessaire pour mon objectif de dégustation. Qui veut aller loin, ménage sa monture !

Avec des produits de qualité et une gamme suffisamment large pour plaire au plus grand nombre, le partenariat Corcoran's/O'Hara est très prometteur.


©Sebastian Mittermeier
A la suite d’un petit discours de nos hôtes, Ian Tuomey, dirigeant des Corcoran’s, et Seamus O’Hara directeur général de la brasserie, je débute mon voyage parmi ces bières irlandaises artisanales. La Natural Blonde est une bière plutôt douce qui se distingue par une légère amertume tout en conservant les caractéristiques d’une blonde rafraichissante. J’enchaine avec la Curim Gold, une blonde très claire à l’arrière-goût fruité, inspirée d’une ancienne bière de blé celtique au taux de houblon plus élevé que la moyenne.

Ensuite, on me soumet la French Connexion, la fameuse bière créée spécialement pour la France et disponible exclusivement dans les Corcoran’s. Cette blonde légère est le fruit d’une collaboration entre la Carlow Brewing Company et la brasserie française La Licorne. D’après Seamus O’Hara, « C’était important pour nous de soumettre à nos clients français une bière qui ressemble à ce qu’ils ont l’habitude de boire chez eux. » Il se trouve que cette dernière est celle qui me plait le moins. Elle manque clairement de caractère mais Seamus me précise que « c’est un choix volontaire de notre part d’en faire une bière accessible à tous et à toute. »

©Sebastian Mittermeier
Après cette petite pause discussion autour de quelques mini burgers, je passe définitivement aux choses sérieuses en goutant l’Irish Red. Plus dense, cette rousse maltée tire sur de légères notes de caramel. On arrive enfin à ce qui se fait de mieux en matière de bière irlandaise avec l’IPA et la Double IPA (comprenez Irish Pale Ale). La Double est sans hésitation ma préférée et représente tout ce que j’attends d’une bière de pub. Elle mêle à la fois des saveurs de malt et de caramel avec une amertume totalement maîtrisée.

La soirée se termine dans une atmosphère de fête grâce au concert du sympathique groupe français The Green Duck, qui nous interprète des standards de la musique traditionnelle irlandaise. Décidément la collaboration franco-irlandaise fonctionne bien !

Guillaume

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire