jeudi 5 juin 2014

La biérologie s'ést installée au Carreau du Temple le temps d'un weekend.


En marge de la Paris Beer Week, le groupe industriel brassicole Heineken proposait un salon dédié à la biérologie au Carreau du temple dans le 3ème arrondissement de Paris. Le géant néerlandais de la bière souhaitait profiter de l’élan actuel en faveur des micro-brasseries parisiennes pour étaler l’étendu de sa production et ainsi affirmer sa présence sur le marché français. Se déroulant les 24 et 25 mai, le salon était accessible gratuitement sur inscription via le site internet Tendance Bières. Pas disponible sur ces deux dates, je me suis retrouvé contraint de me rendre à la soirée VIP organisée le vendredi 23 en soirée pour lancer ce salon promotionnel. A l’entrée on nous donne un bracelet avec trois carrés détachables, soit trois bières à boire. Cela s’annonce très bien.


Ancien marché couvert du 3ème arrondissement de Paris, le Carreau du Temple a été construit en 1863 et remanié en 1905. Il a depuis été aménagé en ensemble polyvalent et son inauguration a eu lieu le 20 février 2014. Pour l’opération qui nous intéresse, l’intérieur de cette grande halle est coupé en deux parties, d’un côté les « produits » estampillés Heineken, et de l’autre, le Marché des brasseurs composé de stands de petit brasseurs indépendants et de produits régionaux invités à promouvoir leurs produits.

Pédagogique et ludique, le salon est surtout un événement promotionnel bien rodé.


Chez Heineken, le côté ludique prime. Sur la gauche un Chemin du Biérologue vous propose, en six étapes de devenir un brasseur amateur. A travers des animations amusantes vous pouvez cultiver, brasser, déguster, associer, en parler et certifier. A la fin vous est remis votre certificat de brasseur amateur. Dans l’espace restant il y a un mélange de comptoirs d’Alliances Bières et mets qui vous proposent de goûter fromages, charcuterie et poissons avec des bières particulières du groupe brassicole. On apprécie la générosité des personnes qui nous servent, moins le fait que certaines personnes foncent dans le tas pour se goinfrer de victuailles

Enfin deux stands, difficilement accessibles, l’Atelier gourmand et l’Atelier cocktail trônent au milieu du carreau et proposent pour le premier de réaliser des bouchées apéritives guidées par le chef Takeuchi qui nous apprend à faire le Maki à la bière et pour le second de réaliser des cocktails originaux à base de bière.

Chez les brasseurs artisanaux l’état d’esprit est un peu différent, la cohue laisse place à la discussion et au partage. Les petits producteurs nous racontent leur façon de travailler tout en nous faisant déguster leurs produits. En pleine discussion/dégustation, nous sommes interrompus par le micro de la petite scène qui présente les participants au concours du meilleur jeune biérologue. L’atmosphère devient improbable puisque les brasseurs ont pour ordre de cesser toute activité pendant la remise des prix. Les bouteilles disparaissent et on sent une petite gêne monter. Cela me permet d’aborder avec eux la délicate relation entre les grands groupes industriels et les petits producteurs. Un vaste débat…
La soirée suit son cours dans la bonne humeur générale, on passe au final un très agréable moment. 


Guillaume

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire