vendredi 13 septembre 2013

Le Harp’, repaire parisien des fans du Celtic Glasgow FC.

©www.harpbar.com
                   Les plus grands clubs de football de la planète ont des associations de supporters partout dans le monde. Leur réussite sportive, leurs joueurs stars et leur politique de marketing permet ce développement à l’échelle mondiale. Ainsi, on trouve sur les cinq continents des fans de clubs comme le FC Barcelone, le Real Madrid, Manchester United, la Juventus Turin  et de quelques nouveaux riches comme Manchester City ou le Paris Saint Germain.
Dans cette étouffante sphère du foot business, quelques clubs atypiques trouvent le moyen de réunir des fans dans d’autres pays. Pour ceux là, peu, voire pas de réussite sportive (ou alors il y a longtemps), pas de joueurs connus en dehors de leur championnat national, une politique de développement proche du néant et pourtant… C’est le cas du Celtic Glasgow FC ! La communauté parisienne des fans du Celtic a élu domicile dans un petit pub du boulevard de Clichy, le Harp.


Fondé par Nils, un suédois installé à Paris depuis quelques années et supporter du Celtic depuis la période où Henrik Larsson (un joueur vedette en Suède) y évoluait, le Harp’ est un bar très chaleureux. Abondamment décorée, la salle principale est naturellement vouée au culte des Bhoys mais pas uniquement. On y trouve les drapeaux de l’Ecosse, de l’Irlande, de la Suede et également des produits de clubs dont la philosophie se rapproche de celle du Celtic. C’est le cas notamment pour le Red Star, club mythique de la ville de Saint Ouen. En bas, on retrouve le cadre typique du pub irlandais avec baby-foot et jeu de fléchettes. Plusieurs écrans diffusent constamment des matches de football et de rugby et si vous êtes sage et que cela ne gêne personne vous pourrez même décider du match diffusé sur l’écran principal.

De choix il n’y en aura pas si vous y aller au moment où le Celtic joue. Et si vous arrivez alors que le match a déjà commencé, il est probable que vous ne parveniez pas à entrer dans le bar. Quant à accéder au zinc n’y comptez pas non plus pas avant la mi temps et ses pauses cigarettes. Alors pourquoi un club comme le Celtic dispose d’un statut à part dans le cœur d’un grand nombre de passionnés de football ?

Pour les matches du Celtic, le bar est rempli de supporters qui se rassemblent autour des valeurs simples, très loin de celles du football d'aujourd'hui.


La plupart des gens qui se rapprochent d’un club le font après une victoire dans une compétition prestigieuse ou après une belle épopée. Pour le Celtic il y a eu d’abord la victoire en Coupe d’Europe des clubs champions en 1967, puis plus récemment, la défaite en finale de la Coupe de l’UEFA, contre le FC Porto de Jose Mourinho en 2003. Cette dernière a permis à un grand nombre d’amateurs de foot de découvrir l’histoire du club écossais. Si beaucoup d’entres nous connaissent la différence entre les deux grands clubs de la ville de Glasgow, les catholiques du Celtic et les protestants des Rangers, peu savent que l’histoire du Celtic ne se résume pas à la religion. Le club a été fondé en 1888 par un prêtre irlandais, le Frère Walfrid, afin de lever des fonds pour les habitants des quartiers défavorisés de Glasgow majoritairement irlandais et donc catholiques.
Plus de cent ans après, le club a conservé ces valeurs de simplicité et de proximité avec les fans les plus modestes. Ce mode de fonctionnement, à l’opposé des grands monstres du football européen, a su séduire les nombreux fans déçus par les dérives actuelles du football. Ils viennent parfois de loin pour voir jouer les « Hoops » dans leur antre de Celtic Park ou bien se réunissent dans des bars comme le Harp’.

Toujours de bonne humeur dans la victoire comme dans la défaite, le supporter du Celtic se rapproche assez de celui du rugby. Il est accessible et constamment prêt à trinquer avec vous pour descendre une (généralement plusieurs) pinte de Guiness… ou toute autre bière brune disponible. Pour cela le Harp’ propose quelques bières britanniques méconnues à un prix très abordable puisqu’elles restent à 6€ toute la soirée

N’hésitez pas à franchir la porte de ce pub atypique et laissez vous emporter par les joutes de la rugueuse Scottish Premier League, à moins que vous ne préfériez le glamour de la prestigieuse Ligue des Champions pour laquelle le Celtic est qualifié.

Guillaume

2 commentaires:

  1. & pour discuter dans la bonne humeur & en toute décontraction du Celtic en français, c'est là que ça se passe : http://www.celticglasgow.fr/forum/

    RépondreSupprimer
  2. Pour information, le forum précité n'est plus depuis plusieurs semaines. De +, l'ami Nils vend son affaire : il quittera le Harp en janvier

    RépondreSupprimer