mardi 16 octobre 2012

Délices imprévus rue Quincampoix


imprévu-cafe.com
Ce n'est pas par hasard que l'on s'aventure dans ce café, quasi invisible à côté des enseignes lumineuses et reconnues de la rue des Lombards qui attirent d'abord l’œil du badaud. Comme le sac à main de Mary Poppins, il recèle pas mal de trésors. Entrons donc, telle la curieuse Alice suivant le Lapin noceur dans son terrier merveilleux. Et quel terrier ! Un embrouillamini de tableaux, lampes, tables et chaises, entre autres objets chinés et curieux. Le plafond lui aussi est intéressant, à bon entendeur...

            A partir de 15 heures, vous pourrez, chers hédonistes, vous enfoncer dans un fauteuil aussi antique que moelleux, ou dans un superbe siège en rotin, digne d'un épisode d'Emmanuelle, dans le petit salon du fond, ombragé et intime.

On peut after-worker sagement autour d'une tasse de thé aux notes originales et sensuelles, Thé de la Lune ou Chaï, à vous de voir. Un rendez-vous pré-shopping avec ses copines ? Leurs délicieux smoothies frais et copieux sont parfaits pour se donner du courage face à l'armée tentatrice des magasins de la rue de Rivoli.
On s'improvise un tête à tête réconfortant  autour de surprenants chocolats, avec un amoureux c'est idéal, sinon une amie qu'on ne voit pas si souvent que ça.  Je vous conseille « chaudement » le Chocolat Imprévu aux saveurs de pain d'épice régressif ou encore le bouillant Chocolat Mexicain à base de mezcal.
Et bien sûr, en ces douces soirées d'été indien, les cocktails sont de mises ! A vous de vous mesurer à une carte très riche, mariant grands classiques (un Maï Thaï corsé, une Téquila Sunrise et un Mojito qui se défendent très bien...) et créations (dont le Fanfan, mon petit chéri) : aurez vous la descente prudente d'une jeune fille, celle plus aventureuse d'un play-boy, ou increvable comme un gros dur ? Je n'en dis pas plus.

            J'ai une petite fringale, et si on prenait une part de tarte ? Ben oui tiens ! Salée ou sucrée, pas maigrelette et appétissante, ou encore une part de moelleux au chocolat, qu'on pourrait presque entendre murmurer « Eat me ».

imprévu-cafe.com
Le lieu se prête à beaucoup de surprises. On peut compter sur la playlist éclectique du café ainsi que sur une équipe de joyeux serveurs, aussi cool qu'agréables à regarder, ce n'est pas moi qui le dit ! Pour toutes ces raisons, je reviens fréquemment dans ce petit écrin coloré à deux pas de Beaubourg. On s'y sent bien, c'est un lieu où l'on s'attarde pour discuter ou bouquiner, et qui accueille aussi les assemblées nombreuses. J'ai notamment fêté mon anniversaire à l'étage inférieur, dans une cave tout sauf glauque qui se prête bien aux rassemblements conviviaux. Le tout pour un prix doux. To the happy few... En espérant vous y croiser bientôt !

Margot.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire